DIversité - Adaptation - DEveloppement des plantes

Le laboratoire d’histologie végétale du centre IRD de Montpellier permet la mise en œuvre, en routine, de nombreux protocoles de fixation, de coloration, d’inclusion et de section d’échantillons végétaux, y compris pour du matériel complexe (comme des échantillons lignifiés, des fruits, …) et pour des expériences sensibles (comme l’hybridation in situ).

Le laboratoire est doté d’un vibratome Microm HM650 V, de deux microtomes HM355 S pour réaliser des coupes de matériels inclus dans la paraffine ou la résine, d’un microtome Leica JUNG RM 2055, et d’un ultramicrotome Reichert ultracut S.

La visualisation et les prises de vues sont directement réalisables au laboratoire, grâce en particulier à une loupe binoculaire Nikon SMZ1500 équipée d’une source de fluorescence X-cite et de cubes de filtres RFP, GFP, CFP et YFP, deux microscopes à épifluorescence Leica à optique de Nomarski, un microscope à épifluorescence Zeiss Axio Imager A.1 associé à une source Colibri de 4 LED (nm), et un microscope à épifluorescence Zeiss Axio Imager Z.2 couplé à une source X-cite. Pour l’acquisition et le traitement des images, les microscopes sont associés à des caméras digitales et des ordinateurs équipés des logiciels Q-capture Pro ou ZEN.

D’autres systèmes d’imagerie, en particulier des microscopes confocaux, apotomes, ou microscope à feuillet de lumière, sont accessibles à proximité du centre IRD grâce au réseau Montpellier RIO Imaging.